Cohérence

cropped-municipales-2.jpgComme je l’avais défendu dans notre projet en 2014, j’ai voté contre le choix de la communauté d’agglomération TPM de réaliser un projet de BHNS à la place d’un tramway, avec le groupe Front national, au nom duquel j’ai également fait part de ma totale réserve sur l’application du prochain PLH opposable aux PLU des communes impactées par cette politique. La cohérence et la fidélité à mes convictions déterminent mes positions d’élu.

Nos ports seynois

cropped-laseyneportpont044hh_1_1_11.jpgLa loi dite Notre nous aura au moins permis ce que nous préconisions dans notre projet municipal en 2014 : « seule une reprise en main des ports par la municipalité doit être envisagée en raison de leur rôle majeur dans le développement touristique de la ville. » (page 11) Siégeant à la fois au conseil communautaire et à la commission ports, mer et littoral du conseil départemental qui gèrent nos ports, je ferai tout pour que la commune reprenne son patrimoine portuaire. C’est une question d’identité, d’économie et de bon sens.

Insertion

Maison-de-l-Emploi-TPM_pageA TPM, on nous demande de souscrire à une organisation complexe en matière de service public de l’emploi. Il est clair que la juxtaposition des PLIE, des missions locales et des maisons de l’emploi crée un manque de lisibilité du service public territorial de l’emploi pour le public en général, et pour le demandeur d’emploi en particulier. Nous rappelons que les PLIE ont pour principal prescripteur Pôle emploi mais aussi les départements ou encore les centres communaux d’action sociale (CCAS). Des jeunes leur sont également adressés par les missions locales. Les PLIE font eux-mêmes appel à des structures d’insertion qu’ils financent. On peine franchement à voir en quoi consiste leur spécificité au sein du service public de l’emploi. Ce chevauchement de compétences avec les autres acteurs, alors même que les moyens des PLIE ne sont pas négligeables, est regrettable. Nous croyons à l’insertion par l’activité économique. Il faut concentrer les moyens publics sur les entreprises d’insertion, consacrer une part plus importante de la commande publique à cette économie-là. Parce que le chômage de longue durée s’installe dans TPM, parce que l’Etat ne joue pas son rôle en mettant de la cohérence dans l’entrecroisement des structures, parce qu’un profond renouvellement de la politique d’insertion est indispensable au profit de tous les demandeurs d’emploi en difficulté, renouvellement qui passe obligatoirement par un décloisonnement des sujets économiques et des questions sociales, nous nous abstenons de voter ce PLIE.

Ils augmentent

sipa_00669957_000016TPM a décidé, sans nos voix, de supprimer tout abattement général à la base de la part intercommunale de la taxe d’habitation, donc d’augmenter ses bases nettes d’imposition, donc le montant de l’impôt à payer. A La Seyne, ce sera en moyenne 36 € de plus. Il est donc acquis que nous rapprocherons progressivement le taux de la taxe d’habitation des Seynois de la moyenne des taux constatés dans les villes de la même strate démographique.

Contrat de Ville

PRUNous avons voté contre le contrat de ville 2015-2020 qui nous fera perdre toute liberté pour l’attribution des logements sociaux sur notre commune, en application de la loi Alur du gouvernement socialiste. Nous sommes très réservés sur la solidarité communautaire quand la Ville de La Seyne attend de TPM, depuis plus de six mois, un simple avenant au protocole de gouvernance des aménagements portuaires de la rade, dans notre intérêt. Nous sommes enfin très critiques à l’égard de la politique de la ville, comme la Cour des comptes qui en avait fait le bilan il y a trois ans. Pour rappel : « la situation économique des habitants des quartiers rénovés n’a pas vraiment progressé et la pauvreté y demeure à des niveaux élevés. Des efforts restent à fournir pour dégager des priorités plus claires et améliorer les procédures d’instruction et de contrôle interne, afin de s’assurer de la pertinence des financements accordés. Le programme national de rénovation urbaine (…) n’est pas parvenu à faire émerger une offre d’habitat diversifié ni à promouvoir une mixité sociale et fonctionnelle qui constituait pourtant l’un de ses objectifs fondateurs. »

Pourquoi?

falco_hubertPour ma seconde intervention face à Hubert Falco, à la plénière du 6 novembre 2014, j’ai assisté à une rare réaction de sa part qui m’a conduit, avec mes collègues du groupe FN, pour la première fois, à quitter l’hémicycle en pleine séance. Pourquoi a-t-il été tant contrarié par ma simple question sur l’ajout de deux points particulièrement troubles dans l’objet d’une société dont la création était soumise à l’approbation de TPM?

Oui

001Oui et nous l’avions exigé. Si « TPM n’a pas d’autre choix que de réinterroger un à un ses projets et ses actions, pour réaliser des économies drastiques » (Hubert Falco), c’est grave de ne le faire qu’à présent à pression fiscale constante. Que l’Etat donne moins est un fait, que les contribuables continuent de payer les erreurs de gestion en est un autre plus grave.

Plénière du 14 avril 2014

TPMPour ma première intervention face à Hubert Falco, après l’élection de 12 vice-présidents, je n’ai pas manqué de dénoncer le recrutement de pas moins de 5 collaborateurs au cabinet du président de TPM, d’autant que l’enveloppe budgétaire affectée à ces cinq embauches atteint 600.000 € par an..

Note à TPM

hoteldagglo_mg_1837hh_1TPM doit à La Seyne de l’argent, beaucoup d’argent. Pas 180 millions d’euros comme le demande un candidat, mais dix fois moins tout de même – 3 millions/an depuis au moins 6 ans. Ce sera donc exactement le montant du fonds de concours que nous requerrons à la communauté d’agglomération pour financer une partie de l’aménagement du nouveau centre-ville de La Seyne. Nous permettrons à TPM de verser sa participation de manière pluriannuelle mais la note sera présentée dès le premier conseil communautaire.

Assainissement

SEYXXQ902_FM_EAU.JPGAvant de remunicipaliser la gestion de l’eau potable à La Seyne, qui n’en a pas aujourd’hui les moyens, nous garantirons aux Seynois la qualité du service public d’assainissement des eaux usées au meilleur prix. A ce sujet, il ne nous a pas été possible de connaître le taux de renouvellement depuis 2009 des réseaux de collecte des eaux usées desservant les abonnés seynois. C’est très grave quand on sait ce qu’il nous en coûte alors que la dette du service d’assainissement collectif de TPM ne sera remboursée qu’en 2040! Dès 2014 nous nous assurerons que l’eau et l’assainissement sont bien gérés à La Seyne.