Votre mandat

WALLONAu Collège Wallon de La Seyne-sur-Mer dont je ne manque aucun conseil d’administration où j’ai été nommé en 2015, ainsi qu’à celui d’Eluard et de Curie, à la commission collèges du conseil départemental, où je siège avec la même constance, c’est aussi avec le même plaisir que j’accompagne notre collectivité au bénéfice de nos jeunes Seynois. Merci de votre confiance. Comptez sur moi.

Votre mandat

TSHC’est avec beaucoup d’honneur et de plaisir que je prends mes nouvelles fonctions dans l’administration de TSH. Aux côtés du Maire redevenu Président, je me réjouis de la mise en œuvre d’une procédure transparente d’attribution des logements sociaux comme je le préconisais en 2014. Comptez sur nous

Votre mandat

almJe suis le seul élu départemental seynois à faire bénéficier nos associations de la totalité de mes crédits d’animation au titre des projets d’initiative territoriale, soit 10.000 euros par an. En 2016, ce fut l’APEA, l’Amicale des locataires du Messidor, l’Olympique lutte seynois, les 3C, Univers-cité, le CSMS. Je crois en La Seyne, j’aime La Seyne. La Seyne change mais moi non. Merci de votre confiance. Vous pouvez compter sur moi.

Votre mandat

ccasAu Centre communal d’action sociale (CCAS) de La Seyne-sur-Mer dont je ne manque aucun conseil d’administration où j’ai été élu en 2014, aux commissions politique de la ville et des solidarités, à TPM et au conseil départemental, où je siège avec la même constance, ce n’est pas dans un programme électoral que les Seynois me retrouvent au quotidien.

La mauvaise nouvelle

centre-seynoisA cette commission politique de la ville où je siégeais, seul, j’ai réalisé que La Seyne, ne bénéficiant déjà pas du financement de l’ANRU dans le programme national de requalification des quartiers anciens dégradés, devra encore attendre plusieurs années pour toucher une part des fonds d’Etat prévus sur TPM pour renouveler son centre-ville. Trop peu, trop tard pour limiter la casse. Seul un équipement fédérateur structurant pourra le redresser, avant 2026…

Votre mandat

auchanNous inaugurons aujourd’hui la longue série d’articles consacrés à l’action de votre conseiller départemental de La Seyne-sur-Mer Damien Guttierez jusqu’en mars 2021. N’hésitez pas à le joindre au 0662784919. Je me satisfais d’une telle réalisation depuis mon élection sur ce canton. Je me réjouis notamment du maintien du trafic sur cet axe de fort gabarit – 35.000 véhicules jour – pendant toute la durée des travaux, sans alternat de jour, de la reprise de la piste cyclable et de l’utilisation de matériaux issus de déchets non dangereux en remblai.

Je le refuse

damienLa visibilité du centre-ville est clairement masquée par le front bâti du port et du quai Saturnin Fabre. Les rues commerçantes se retrouvent derrière. L’auvent au-dessus d’une partie des commerces ainsi que l’alternance d’architectures entre des façades réhabilitées et colorées d’une part, et des reconstructions plus contemporaines d’autre part, diminuent la qualité du site et de sa vitrine marchande de rez-de-chaussée. Evidemment, le passage en voiture le long du port ne permet pas d’apprécier l’étendue et la diversité de l’offre. L’éclairage doit y être amélioré. Le manque de percées visuelles n’arrange rien. Je reste convaincu qu’une absence d’intervention d’ici 5 à 10 ans sur le fonctionnement du cœur de ville en termes de circulation, d’urbanisme, de stationnement, risque de rendre le changement de l’image de notre centre fortement compromis. Je le refuse.

Notre centre

damienLe stationnement y demeure un réel enjeu pour le commerce. A l’exception de Martini, les autres parkings restent éloignés de l’offre marchande. S’il doit être noté que la politique tarifaire est incitative, un stationnement plus facile, fluide et sûr est clairement attendu en cœur de ville. Il faut bien sûr profiter de la réalisation du parking des Esplageolles pour valoriser à cet endroit l’entrée en centre-ville et l’îlot entre la rue Verlaque et la place Ledru Rollin.

Notre centre

sans-titre (14)Il ne faut pas tarder. De (trop) nombreux programmes de logements neufs sont en cours de réalisation ou en prévision sur la commune (plus de 2.100 à moyen terme). Il faut capter cette nouvelle clientèle avant que ne se fixent des habitudes d’achats vers d’autres pôles commerciaux que le centre-ville. La reconversion, souhaitable, du site industriel des ateliers mécaniques risque de créer un nouveau centre au détriment du cœur de ville, en constituant de fait une barrière entre le terminal de croisière (1 million de passagers en 2025) et l’actuel centre-ville, dont il reste éloigné de 800 m des premiers commerces. Comme je l’avais préconisé dès 2014, il faut délester au plus vite le quai Saturnin Fabre en procédant aux préemptions, démolitions, modifications du plan de déplacements urbains nécessaires. La reconquête de l’espace portuaire reste pour nous une priorité.

Notre centre

damienIl est marqué par un trop grand nombre de logements vacants (580). Sa croissance démographique peut donc être plus soutenue et le vivier de consommation plus large. Il y a clairement un problème de vétusté des logements et de niveaux de loyers inadaptés dans le centre ancien, qui participent à sa déshérence. Il y a, au cœur de ville, un taux de chômage de plus de 20% et plus de 80% de locataires. Plus de 60% des ménages y sont installés depuis moins de 5 ans. Il faut donc aussi y attirer la clientèle des quartiers périphériques de La Seyne en élevant la qualité de la composition commerciale.